top of page

La Guajira, au cœur de la communauté Wayuu

Updated: Apr 5, 2023

Victoire, head of sales chez Tucaya Travel Colombia nous raconte son dernier voyage, au nord de la Colombie, dans la région aride et sèche de la Guajira, où le désert rencontre la mer. En fin d’article, découvrez informations et conseils pour préparer au mieux votre voyage.


« Il y a quelques mois, je me trouvais entre désert et mer, dans le département de La Guajira, une destination aux couleurs d'une richesse incomparable. Les paysages sont denses, aussi variés que colorés, ils méritent d'être découverts… »


Bien que les conditions climatiques freinent l'économie locale, la population s'ouvre peu à peu au tourisme. Partir à la découverte de La Guajira, c'est permettre à de nombreuses familles de continuer à vivre sur cette terre aride et hostile. C’est aussi aller à la rencontre d'une communauté indigène dont les traditions sont encore très présentes.


connaître la communauté Wayuu🤝

o La langue est le Wayuunaiki.

o La danse traditionnelle qu'ils pratiquent s'appelle Yonna.

o Leur système normatif (l’ensemble des principes, procédures et rituels qui régissent la conduite sociale et spirituelle des membres de la communauté Wayuu) est inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de UNESCO depuis 2010.

o Ils sont divisés en clans, actuellement il y en a 32.

o Ils pratiquent encore la médecine traditionnelle avec des plantes médicinales.

o La plupart d'entre eux élèvent des moutons, des chèvres et cultivent le maïs. Ils fabriquent également des instruments tels que des tambours et des espadrilles à partir de vieux pneus. Les femmes Wayuu tissent des chinchorros ou hamacs pour dormir, qui peuvent être gravés du nom d'un clan ou d'une famille Wayuu à laquelle elles appartiennent.

o Ils disposent d'une grande variété d'instruments de musique : Sawawa, maasi et wotoroyoy.


à la découverte de la Guajira💛

Notre séjour commence dans la capitale du département, Riohacha. Très vite, nous nous dirigeons vers le Cabo de la Vela pour profiter des magnifiques panoramas qui l'entourent et découvrir les terres sacrées du peuple Wayuu comme le Pilon de Azucar ainsi que le phare du Cabo pour profiter d’un sublime coucher de soleil.


Pendant les trois nuits sur place, nous avons dormi dans des rancherías : des refuges équipés de hamacs ou "chinchorros" et de petites cabanes rustiques.

Le lendemain nous partons en direction du Parc Naturel National de La Macuira à 3h30 du matin afin d’atteindre le parc avant le début d’après-midi. Les distances sont longues, les routes sont sinueuses, mais les paysages sont si variés et si beaux que la fatigue disparaît rapidement. Face à un magnifique lever de soleil, nous arrêtons le 4x4 pour prendre le temps, seuls au monde, de contempler ces salines à perte de vue. Nous nous arrêtons dans une ranchería, au milieu de nulle part, pour un petit déjeuner typique à base de viande de chèvre (étonnant mais succulent !).

Après plus de 6 heures de route (chemin de terre boueux et accidenté après des mois de pluie) nous arrivons (enfin) au Parc Naturel National de La Macuira.



Le parc national de la Macuira💫



Ce parc, dont les principales attractions sont les dunes d'Aleewolu, est également une étape importante dans la cosmologie, la mythologie ainsi qu'un refuge pour les espèces d'oiseaux endémiques et migrateurs.

Le parc naturel national de Macuira se caractérise par le fait qu'il est le réservoir d'eau le plus important de la sous-région de l'Alta Guajira. Sa position privilégiée face à la mer des Caraïbes permet l'existence d'un réseau d'eau de surface et souterraines d'où émergent des formations de forêts tropicales sèches et de forêts-galeries, qui abritent une importante richesse d'espèces de flore et de faune.

J’ai été surprise de savoir que seule la communauté indigène pouvait vivre dans ces terres sacrées et protégées. Notre guide de 19 ans, vivant seule avec ses jeunes frères et sœurs, nous racontait que chaque jour, elle marchait parfois seule jusque tard dans la nuit au milieu de la jungle.



L’anecdote du séjour🥰

J'ai une anecdote dont je me souviendrai toujours : notre guide portait de petites boucles d'oreilles en forme de Tour Eiffel. Ma sœur, curieuse, lui a alors demandé si elle savait ce que cela signifiait. Hormis la Colombie, pays où elle vit, elle ne connaissait aucun autre pays, et encore moins Paris et sa Tour Eiffel. Nous lui avons donc montré des photos de cette "célèbre" tour et expliqué ce symbole français.

Quel choc culturel pour nous de faire la connaissance d'une jeune fille de 19 ans qui connaissait tous les recoins de cet immense parc, ainsi que toutes les espèces d'animaux et d'oiseaux qui le peuplent, mais qui ne maîtrisait pas la complexité du reste du monde !



Punta Gaillinas☀️

Nous terminons cette incroyable aventure à Punta Gaillinas, la destination la plus réputée de la région grâce à ses fameuses dunes de Taroa, dunes de sable impressionnantes qui se jettent dans la mer des Caraïbes. Un moment idéal pour se détendre sur cette immense plage.

La Guajira est une destination pour les voyageurs à la recherche de grands espaces, de paysages à couper le souffle et surtout qui n'ont pas peur de passer du temps dans une voiture ! Un territoire magique où vous serez témoin des plus anciennes coutumes colombiennes et pourrez partager les mystères de la vie des communautés indiennes Wayúus.



Informations importantes pour votre séjour✍️


👉 La Guajira ne dispose pas d’une infrastructure hôtelière luxueuse. En plein milieu du désert, il s’agit de rancherías locales, des constructions en bois où l'on dort dans des hamacs appelés traditionnellement « chinchorros » ou en lit privé.


👉 Prévoyez une petite lampe et une batterie externe pour vos appareils. En effet, dans les endroits reculés, il n'y a pas d'électricité. La communauté utilise les plantes et, pour économiser le gaz, ils n'allument les lumières que quelques heures la nuit.


👉 Dans les rancherias, vous disposerez des services d'eau et d'électricité, mais en faible quantité, il est important de consommer que le strict nécessaire.


👉Emportez de l'argent liquide. Très peu d'endroits disposent de distributeurs automatiques de billets.


👉Si vous décidez de vous rendre à La Guajira, assurez-vous de ne pas être malade en voiture. La région n'a pas de routes bétonnées adaptées aux automobiles. Tous les déplacements se font en 4x4 sur des routes sinueuses - les amateurs de rallye vont adorer !



Période pour s'y rendre🚙

Le village Cabo de la Vela est à éviter durant la semaine sainte, décembre et janvier si vous voulez plus de tranquillité.

Pour aller à Punta Gallinas, il est préférable d’éviter septembre/novembre en raison des pluies qui rendent l’accès très difficile.



60 views0 comments

Comments


bottom of page